A 08h, je vais chercher baguette et croissants à la boulangerie du village, ce qui sera suivi d’un méga petit déj. On n’avait pas vraiment envie de quitter un tel gîte, ce fut un déchirement mais pas le choix, notre quête ne s’arrête pas là. L’idée est de se poser du côté de Vierzon ; n’ayant pas vraiment de contraintes aujourd’hui, ce sera tente ce soir au petit bonheur la chance... On décolle à 09h30 (de mieux en mieux), le soleil cogne déjà.  Le paysage devant nous s’aplanit doucement mais surement. On a toujours quelques montées, mais elles sont tranquilles et gérables. Le plat pays est devant nous ! L’Indre aussi d’ailleurs. Les références à George Sand sont nombreuses dans le coin, c’est la femme du pays. Pause repas à la Châtres après quelques kilomètres en rase campagne, à peine quelques hameaux traversés dans un paysage toujours plat.

2013-08-05 10

2013-08-05 12Nous repartons direction Vierzon, sauf qu’au bout de dix minutes, la route est si fréquentée et si horriblement droite qu’on remet en question le parcours. C’est un artisan en train de retaper une maison en bord de départementale qui nous encouragera à opter pour Châteauroux afin de limiter nos kilomètres dans la journée et éviter le lendemain une route toute aussi pourrie. Grace à ses conseils, nous vagabonderons une partie de l’après midi sur des petites vicinales comme on les aime, passant de hameaux en hameaux sur les terre de Sand (une petite étendue d’eau sera même mentionnée comme influence de la Mare au Diable). La chaleur est accablante (ca sent l’orage cette affaire), nous sommes pressés d’arriver. La dernière portion de route sera plus quelconque, passage par la forêt domaniale de Châteauroux et entrée interminable dans la ville (A noter que Bubba s’est envolée brusquement suite à un méchant coup de vent). Il est 17h30 quand on arrive à l’OT, on n’en peut plus : distance et cagnard nous ont achevé ! Là on nous indique le camping en bordure de l’Indre. Soit. On arrive, c’est un grand complexe avec camping, et un petit lac artificiel. Sympa. On mettra une heure quasiment à monter la tente, tellement on est branque… Du coup, on loupera la piscine qui ferme à 19h. Bah… Fin de soirée au resto avec carpaccio frites à volonté et petit tour de ville, où à part une cathédrale baignée de bleu, il n’y a pas grand chose à signaler.  Pour finir de nous dégourdir les pattes, on bouclera un tour du lac « by night », nous repérant plus ou moins à l’aveugle sur le sentier.  La pluie tombera un peu pendant la nuit, mais pas d’orage malgré ce qui était prévu.

2013-08-05 16

2013-08-05 22

2013-08-05 20